Tous les outils

Faites de la gymnastique

Exercices à faire au quotidien, Pour bien vieillir

Site web

25 mai 2020

Pour bien vieillir

Informations pour être bien dans son corps, dans sa tête, avec les autres, chez soi, l'équilibre, la caisse de retraite

Site web

25 mai 2020

Ressources pour le professionnel

En consultation

Site DemenceClic : Tests et aide à la consultation

Ou orienter ? Associations (ex : France alzeihmer, France parkinson), Accueil de jour, Hôpital de jour, Hébergement temporaire (répit), CLIC centres locaux d'information et de coordination, Equipe mobile ambulatoire gériatrie (évaluation à domicile), Autre professionnel de santé (médecin gériatre, consultation mémoire, orthophoniste, kiné, IDE, Ergothérapeute, …), Service de soin à domicile, Maison des aidants, Maison bien vieillir (Nantes)

Repères

Cognition (Dans l’idéal, programmer une consultation dédiée) : De nombreux tests d'évaluation de la cognition existent, afin de préciser les symptômes. Le MOCA est intéressant en première intention. Les résultats des tests cognitifs doivent être mis en rapport avec ceux d’autonomie, afin d’analyser le retentissement d’éventuels troubles dans la vie quotidienne. (Echelle IADL en première attention) La prévention des troubles cognitifs comporte : la prévention des facteurs de risque cardiovasculaires, l’amélioration de l’alimentation en particulier de la qualité nutritionnelle, le dépistage de troubles visuels et auditifs, la stimulation des fonctions exécutives par l’activité physique (danse, arts martiaux) et le lien social, la stimulation cognitive (limiter les écrans, préférer la ), la limitation de la iatrogénie, …

Chute : Dans le cadre d’un bilan de chute, ou de prévention des chutes, de nombreux tests existent : recherche d'un antécédent de chute dans l'année, Test unipodal, Walking and talking test. Il est important de faire aussi le point sur : l’état nutritionnel (MNA) (en particulier vérifier si les apports en protéines, calcium, vitamine D sont suffisants)[1], une perte de poids, la vue et l’audition, le chaussage, l’environnement, le logement, la tonicité musculaire et l’activité physique, la recherche d’une ostéoporose, un besoin d’aides techniques. La prise en charge pourra comporter entre autres un travail de l’équilibre en kinésithérapie, un renforcement de l’activité physique (marche, assouplissement), un bilan par un ergothérapeute… [2]

Les aidants : Apportons aussi une vigilance particulière aux aidants : Quels besoins ont-ils ? Montrent-ils des signes d’épuisement ou de perte d’autonomie ? Sont ils en difficulté face à d’éventuels troubles du comportement, qui pourraient nécessiter une prise en charge particulière ? Quelles ressources pourraient-ils solliciter ? De nombreux séniors sont aidants (de leur conjoint, de leur enfants, …) : n’oublions pas de programme une consultation dédiée leur santé : se plaignent ils eux aussi de troubles mnésiques ? Prennent ils du temps pour eux ? Et au niveau de l’alimentation, de l’activité physique, du sommeil ?

Sources

[1] Haute Autorité de Santé, Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée
[2] Haute Autorité de Santé, Prévention des chutes accidentelles chez la personne âgé